Le père cent

Père Cent version Chic
Père Cent version Chic
Père Cent
Père Cent
Père Cent
Père Cent
Père Cent
Père Cent
Père Cent
Père Cent
Père Cent
Père Cent
Père Cent
Père Cent
Père Cent
Père Cent version Chic

Il y a les fêtes traditionnelles qui marquent une année. Noël, Pâques, Chandeleur, anniversaires, toutes de bonnes excuses pour fêter avec ou sans modération d'ailleurs. Il y en a une qui est partagée entre élèves de Terminale, le père cent. A cent jours du bac, les élèves se retrouvent traditionnellement pour faire la fête (la dernière ?) avant les épreuves tant redoutées. Tel un dernier moment de partage ou de joie avant de se résilier à se mettre d'arrache pied au travail ? Une envie de montrer à son établissement une autre facette de sa personnalité ? Une façon nouvelle de fêter la période carnavalesque avec ses déguisements, ses inversions de rôles,etc ? Peut être... Un peu de tout cela mélangé...sûrement.

Cette fête bien qu'annoncée le jeudi, dure 3 jours. Le mercredi, les élèves revêtent des habits élégants et chacun peut voir l'autre dans sa beauté toute polissée. Le jeudi, changement de décors, les élèves se déguisent comme bon leur semble avec ici et là des groupes déguisés organisés par thèmes dont certains avec plus ou moins de travail et d'imagination. La nuit suivante, traditionnellement, les élèves des environs se retrouvent à Bayonne pour fêter. Comme le dit l'expression, « la nuit, tous les chats sont gris » et nous ne savons pas vraiment quels chats provenaient de nos établissements d'Hasparren. Cependant les enseignants, le lendemain, se rendent compte que les gamelles n'étaient pas toutes faites que de lait. Il faut bien que jeunesse se passe.

Rien de tel que de laisser passer le week-end pour revenir à la normale et éventuellement pour faire remonter quelques histoires, déjà souvenirs, dès le lundi avec les plus jeunes qui reprendront le flambeau dès l'an prochain.

 

Voici en images, quelques photos de ces journées.